Devenez un
Expert en Spirométrie

Reproductibilité des valeurs spirométriques

Coefficient de variationde VEMS, CVF, DEP et DEM50L'écart type sur des mesures répétées de la CVF et du VEMS pour un même sujet sain adulte varie de 90 à 200 mL et en moyenne de 150 mL. (Références 1). La reproductibilité inter individuelle formulée en terme de coefficient de variation varie entre 0,3 et 11,4 %. Pour que le coefficient de variation puisse être employé il est nécessaire que la dispersion des valeurs soit proportionnelle à la valeur moyenne de la grandeur mesurée, ce qui n'est pas vraiment le cas pour les grandeurs spirométriques. La reproductibilité des mesures au jour le jour est meilleure pour la CVF et le VEMS que pour les valeurs instantanées du débit expiratoire forcé; la figure ci-dessus montre l'évolution journalière observée durant une semaine sur des adolescents normaux.

Variation diurnale de VEMSL'ordonnée représente pour chaque temps de mesure la valeur moyenne et l'écart type de la différence entre la mesure faite à un temps donné et sa valeur au temps zéro, ce qui norme les variations inter individuelles. Il en résulte que la figure ne peut mettre en évidence que la variabilité de la grandeur entre sujets à chaque temps. Les valeurs ont été obtenues chez l'adulte (figures modifiées depuis la référence 2).

On voit que la reproductibilité des mesures est influencée par la variation de la fonction ventilatoire durant la journée. La plus forte valeur du VEMS (figure ci-dessus), de la CVF (figure ci-dessous) et du débit de pointe expiratoire sont observées vers  midi. La variabilité durant la journée varie avec l'âge; elle est plus élevée chez les fumeurs et les patients atteints de maladies respiratoires (Référence 2).

Diurnal variability in FVC between subjectsLes variabilités à court terme du VEMS et de la CVF sont plus élevées chez les patients malades que chez les sujets normaux. La valeur absolue du 95ème percentile de la variation est d'environ 200 mL pour le VEMS et de 340 mL pour la CVF chez l'adulte. (Références 3).



Références 1 - Variabilité des mesures spirométriques

  1. Becklake MR. Concepts of normality applied to the measurement of lung function. Am J Med 1986; 80: 1158-1164.
  2. Becklake MR, Permutt S. Evaluation of tests of lung function for ‘screening’ for early detection of chronic obstructive lung disease. In: PT Macklem & S Permutt (eds), The lung in the transition between health and disease. New York, Dekker, 1979, 345-387.

Références 2 - Variabilité en fonction du temps des mesures spirométriques

  1. Borsboom GJ, van Pelt W, van Houwelingen HC, van Vianen BG, Schouten JP, Quanjer PhH. Diurnal variation in lung function in subgroups from two Dutch populations: consequences for longitudinal analysis. Am J Respir Crit Care Med 1999; 159: 1163-1171.

Références 3 - Variabilité chez les patients

  1. Tweeddale PM, Alexander F, McHardy GJR. Short term variability in FEV1 and bronchodilator responsiveness in patients with obstructive ventilatory defects. Thorax 1987; 42: 487-490,
  2. Sourk RL, Nugent KM. Bronchodilator testing: confidence intervals derived from placebo inhalations. Am Rev Respir Dis 1983; 128: 153-157.
  3. Rozas CJ, Goldman AL. Daily spirometric variability. Normal subjects and subjects with chronic bronchitis with and without airflow obstruction. Arch Intern Med 1982; 142: 1287-1291.
Haut de la page | | | ©Philip H. Quanjer, Marc Zelter & André Capderou